Accueil Présentation Collections 900 photos Photos hebdo Lieux Personnages

 

Mini-série photographique de la dernière semaine de décembre 2013

Des Noëls en lumières

 

 

Boules rouges de Noël - © Norbert Pousseur

... grande boule rouge de sapin de Noël aux portes d'une gare ...       Photographie Norbert Pousseur
Cologne - Allemagne - 2007 - Num 10 Mpx - 400da_3421


Série précédente :
Feuillages de fin d'automne
Autres photos ci-dessous
Vers la présentation des photographies hebdomadaires
Autres photos en bas Série suivante : Kaki au goût d'une nouvelle année douce-amère

 

Les villes se parent de lumières en cette fin d'année, pour Noël et pour les fêtes du Nouvel an, en utilisant en général la symbolique du sapin de Noël, ses boules et ses étoiles.

Personnellement, je préfère voir nos villes s'illuminer richement en un endroit précis, pour un symbole fort de fête, plutôt que ces misérables décorations lumineuses tendues et réparties au travers des principales avenues. Bien souvent cela n'apporte pas grand chose de plus que ce que propose les vitrines en fête, pour une dépense d'énergies fossiles sans commune mesure avec le bénéfice que cela peut procurer en terme de bien-être sentimental.

 

Ci dessous quelques définitions provenant du dictionnaire de Furetière de 1690, autour du terme Lumière

LUMIÈRE, subst, f. Corps fort subtil, prompt & délié qui cause la clarté, qui éclaire, qui donne la couleur à toutes choses, qui rend les objets visibles. Les couleurs ne sont qu’une différente réflexion de lumière. Dieu fit la lumière le premier jour de la création, & il fit le Soleil le quatrième, qui est la source, le père de la lumière ; sa trop vive lumière éblouit les yeux. Pendant son éclipse il n’a qu’une lumière faible, sombre & blafarde. La Lune, Venus & empruntent de lui leur lumière.

Lumière, se dit aussi de toutes les autres clartés sublunaires, tant de celles qui viennent du feu, de la flamme, des chandelles, des flambeaux, que de quelques autres corps naturels, ou artificiels, comme le ver luisant, le bois pourri, le poisson gâté, les yeux de chat, &. La pierre de Boulogne, le phosphore imbibent la lumière le jour, & la rendent en l'obscurité. Il y a des Sacrifices où on éteint toutes les lumières. La lumière vive & forte des corps lumineux les fait toujours paraître blancs. C’est une condition nécessaire a la lumière pour paraître bleue, d'être discontinue. Ainsi la flamme du soufre & celle de l’esprit de vin sont bleues. Le bois pourri, les vers luisants, les écailles de quelques poissons de mer jettent des lumières qui tirent sur le bleu, à cause de la subtilité des exhalaisons de quelques sels volatils, ou de quelques matières sulfurées qui en sortent ; car ce n'est pas une matière allumée, à cause que l’eau ne l’éteint point, qu’elle ne se consume point, & qu’elle n’a aucune chaleur sensible.
Lumière, se prend quelquefois pour la vie, pour le temps qu’on jouit de la lumière du jour : & l’on dit poétiquement, Dés qu’il commence à voir la lumière, pour dire, Dés qu’il est né ; & qu’il a perdu la lumière, qu’il est privé de la lumière, pour dire, qu’il est mort. On dit presque en ce sens, Mettre un Ouvrage en lumière, lui faire voir la lumière, pour dire, lui faire voir le jour, le rendre public, le vendre a tous ceux qui en veulent. En ces derniers temps on ne le dit que des Livres imprimés. Autrefois on le disait de ceux qui couraient en manuscrit.

Lumière, se dit aussi d’une petite ouverture par où le feu, la lumière ou l’air peuvent passer. La lumière d’un canon, d’un mousquet ou autre arme à feu, est un trou proche de la culasse, où on met l’amorce pour les tirer. On encloue les canons en fourrant un clou à force dans la lumière.
La lumière des tuyaux d’orgues est le trou par où entre le vent. Celle des flûtes & hautbois, est le trou qui est prés du côté par où on l’embouche.
La lumière des instruments astronomiques est un petit trou ou une petite fente qu’on fait dans les anneaux ou pinnules qui servent aux observations mathématiques, & qui admettent un petit rayon de lumière : c’est l’endroit par où l’on regarde l’objet.
En termes de Mécanique, Lumière est l’ouverture dans laquelle entre le mamelon d’un treuil ou cylindre, où il est suspendu & où il tourne.

Lumière, en termes de Marine, se dit des trous, canaux ou égouts par où l’eau coule dans la sentine, ou à la pompe, qui règnent à fond de cale de poupe en proue sous les varangues à côté de la carlingue. On les appelle aussi bitonnères ou anguillier.

Lumière, en termes de Peinture, se dit des parties les plus éclairées d’un tableau, qu’on nomme autrement les jours. Voilà un tableau où les lumières font bien placées, bien répandues, bien ménagées.

Lumière, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Les lumières de la Foi, de l’Évangile ont dissipé les ténèbres, l'aveuglement du genre humain. Les Païens n'ont connu Dieu que par la lumière naturelle ; ils ont abusé des lumières, des connaissances qu’ils avaient acquises par l'étude ; leurs Livres nous ont communiqué leurs lumières, ce qu’ils ont découvert dans les sciences. On dit en ce sens, qu’un homme a peu de lumière, pour dire, peu d’ouverture d’esprit ; qu’il a bien manqué de lumière, pour dire, qu’il a fait une grosse faute.

Lumière, se dit aussi d’un commencement de preuve, d’un indice, ce qui sert à découvrir quelque chose, à venir à bout d’une affaire. Ce témoin nous a donné des lumières pour convaincre cet accusé. Les Juges ont des lumières particulières pour trouver la décision d’un procès ; les Avocats ne leur fournissent souvent que de fausses lumières.

Lumière, est aussi un éloge figuré qu’on donne aux grands hommes qui ont éclairé l’Église, les sciences. St. Ambroise est une des grandes lumières de l’Église. St. Thomas est la lumière de l’École. Albert le Grand est une des grandes lumières de son siècle.
On dit proverbialement, que celui qui pêche fuit la lumière, pour dire, qu’il craint qu’on le voie. Il ne faut pas cacher la lumière sous le boisseau : c’est un proverbe sacré, qui veut dire qu’il faut employer les avantages que Dieu nous a donnés pour le salut & l'édification du prochain.

LUMIGNON, subst, masc. Mèche de la chandelle, bougie ou lampe qui est allumée, & qui se consume, qu’il faut avoir soin de moucher, quand on veut avoir une lumière claire. Les lampes à trois ou quatre becs ont autant de lumignons.

LUMINAIRE, s. m. Qui répand de la lumière. Dieu a créé deux grands luminaires, le Soleil pour le jour, & la Lune pour la nuit : ce qu’il faut entendre populairement ; car la Lune est un des plus petits luminaires du Ciel.
Luminaire, se dit aussi de la cire qui se brûle à l’Église, En une telle Fête il y avait un beau luminaire dans une telle Eglise. Dans les pompes funèbres on fait des herses, des chapelles ardentes qui consomment bien du luminaire. Le Crieur demande tant pour avoir fourni le luminaire. En Espagne les Grands donnent par galanterie un luminaire à leurs Dames, ils font la dépense d’un grand luminaire dans quelque Église.
On dit proverbialement, qu’un homme a usé son luminaire qu’il a perdu son luminaire, quand il a perdu la vue, soit par excès d'étude, ou de débauche.

LUMINEUX, euse. adj. Qui éclaire, ou qui est éclairé. Le Soleil est le plus lumineux de tous les astres. Chapelain a dit du mont Olympe.


 

Voir aussi, sur le thème de Noël et dans cette même série, en 2012 :
- Saint Nicolas et les marchés de Noël
- Les cadeaux de Noël sous le sapin

 

Photo de la semaine 52 de l'année 2013

Présentation générale Le même en espagnol :
Navidades en luces
Le même en anglais :
Christmas in lights
Parcourir les sujets du trimestre en cours

 

 

 

 

 

 

 

Branchages lumineux - © Norbert Pousseur

... lumière jaillissant comme une fontaine de glace ...      Photographie Norbert Pousseur
Lyon - 2007 - Num 10 Mpx - 400da_2710

 


 

Reflets de lumières - © Norbert Pousseur

... et sur le sol, dans la nuit, reflets de lumières ...      Photographie Norbert Pousseur
Lyon - 2007 - Num 10 Mpx - 400da_2719

 


 

Sapin de Noël du Globe - © Norbert Pousseur

... un globe mercantile qui se transforme en éclat de lumières rouges ...      Photographie Norbert Pousseur
Cologne - Allemagne - 2007 - Num 10 Mpx - 400da_3305

 


 

Draperies lumineuses - © Norbert Pousseur

... et dans d'autres centres commerciaux, des draperies lumineuses ...      Photographie Norbert Pousseur
Paris - 2008 - Num 6 Mpx - 10db_0710

 


 

Boules grilles aux cœurs rouges - © Norbert Pousseur

... des cœurs rouges dans un entrelacs de fils luminaux ...      Photographie Norbert Pousseur
Paris - 2008 - Num 10 Mpx - 400da_4411

 


 

Illuminations des Champs Élysées - © Norbert Pousseur

... éclairages de fin d'année aux Champs Élysées et au fond la Grande roue ...      Photographie Norbert Pousseur
Paris - 2008 - Num 10 Mpx - 400da_4323

 


 

Grande roue du Louvre en période de fêtes - © Norbert Pousseur

... la Grande roue des Jardins du Louvre, telle que ci-dessus ...      Photographie Norbert Pousseur
Paris - 2008 - Num 10 Mpx - 400da_4372

 


 

Intérieur de Noël de temple protestant - © Norbert Pousseur

... et en contre-point de ces illuminations,
la sobriété d'une nuit de Noël dans un temple protestant
...      Photographie Norbert Pousseur
Bonn - Allemagne - 2007 - Num 10 Mpx - 400da_3661

 


 

Lumières de sapin de Noël - © Norbert Pousseur

... et, bien sûr, il ne faut pas oublier les lumières des Noëls familiaux ...      Photographie Norbert Pousseur
Bonn - Allemagne - 2007 - Num 10 Mpx - 400da_3661

 

Présentation générale Le même en espagnol :
Navidades en luces
Le même en anglais :
Christmas in lights
Parcourir les sujets du trimestre en cours

 

 

 

Série précédente :
Feuillages de fin d'automne

Haut de page
Vers la présentation des photographies hebdomadaires
Haut de page Série suivante : Kaki au goût d'une nouvelle année douce-amère

 

 

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

 

Plan de site Recherches Qualité Liens e-mail