Accueil Présentation Collections 900 photos Photos hebdo Lieux Personnages

 

Mini-série photographique de la deuxième semaine de janvier 2014

Regards racistes ou non sur les pissotières

 

Sdf urinant - © Norbert Pousseur

... ce n'est pas une pissotière, mais ça en tient lieu ...       Photographie Norbert Pousseur
Paris - 2013 - Num 21 Mpx - 5d2d2_9470


Série précédente : Kaki au goût d'une nouvelle année douce-amère Autres photos ci-dessous
Vers la présentation des photographies hebdomadaires
Autres photos en bas Série suivante : Images sans nom et sans copyright pour un dico sans sens

 

Parler, montrer des pissotières n'est pas un sujet très 'sexy', selon l'expression consacrée.
Et faire le lien entre pissotière et racisme ne semble pas évident.

Si nous considérons la photo ci-dessous, la plupart d'entre-nous auront un regard entre l’apitoiement et le mépris : un sdf n'a que la rue pour pisser et c'est quelque peu dégouttant.
Si cela avait été une personne bien habillé nous aurions un peu froncé les sourcils ou un peu souri...

Mais être mal habillé et faire ses besoins au vu de tout le monde provoque un rejet ou du mépris auprès de celui qui agit ainsi, sentiment assez proche du racisme : comme l'a dit joliment un auteur, l'autre est ce que nous ne sommes pas.
Et pourtant un Sdf trouvera pensera sans doute cette scène est 'normale' (même s'il la désapprouve car cette normalité n'est due qu'à sa condition de personne sans toit).
De plus, si l'on considère que la rue est la maison des sans-abri, il est normal que ceux-ci décident qu'un coin un peu retiré sera leur pissotière (d'autant qu'en cet endroit, il n'y avait pas de toilettes publiques très proche).

D'autres regards sur les sans-abri dans une des pages de cette série

Cependant si nous considérons la photo au bas de cette page, prise en 1977 lors de la célébration d'un Kattenstoet (fête des chats), nous constatons que les hommes avaient leur pissotière ouverte au regard du public, en plein centre d'une ville prospère (Ypres en Belgique).

Les habitudes changent, la normalité avec, et nos sujets de rejets aussi...

 

Quelques définitions provenant du dictionnaire de Furetière de 1690, autour du terme Pisser

PISSER. v. n. Lâcher de l’urine. Dieu menace dans l'écriture d'exterminer jusqu'à celui qui pisse contre la muraille. Les gens graveleux pissent du sang. Ce mot vient de l’Allemand pissen, qui signifie la même chose. Ménage ; ou de l’Italien pisciare.
Pisser, se dit aussi en parlant des liqueurs qui sortent naturellement de quelques corps, ou qu’on en tire en les épreignant. Cette fontaine, cette source pisse gros comme le bras. Les éponges pissent, quand elles sont pressées.
On dit proverbialement, qu’on pissera sur la fosse de quelqu’un, pour dire, qu’on le survivra, & qu’on fera quelque chose qu’il a empêchée durant sa vie. On dit aussi qu’une fille a pissé des os, quand elle est accouchée en cachette. On dit aussi, pisser contre le ciel. On dit aussi par injure de celui qui se mêle des petits soins du ménage, C’est Jocrisse qui mené les poules pisser,
Pisseur, euse. adj. & subst. Qui pisse, qui sent le pissat. Un bon pisseur en fait toujours pisser deux. On appelle des langes pisseux, qui sentent le pissat. On appelle aussi les femmes pisseuses, quoiqu'avec assez d’injustice.
Pissotière. s. f. Lieu destiné à pisser.

 

Photo de la semaine 2 de l'année 2014

Présentation générale Le même en espagnol :
Miradas racistas o no sobre los urinarios
Le même en anglais :
Racist looks or not on the urinals
Parcourir les sujets du trimestre en cours

 


Cette vue de sdf urinant au coin d'une grille, sur laquelle se dresse un doigt d'honneur d'un gant perdu,
peut être agrandie dans ce cadre jusqu'à 80% de sa taille réelle de prise de vue,
en utilisant la fonction zoom

 

 

 

 

 

Pissotière sous la Halle aux draps d'Ypres - © Norbert Pousseur

... on fait la queue devant la pissotière, et les garçons en action, ne se privent pas de jeter un coup d’œil aux jeunes filles qui passent sous le porche ...      Photographie Norbert Pousseur
Ypres - Belgique - 1977 - Dia 6x6 - d120kat1a77v07

 

Présentation générale Le même en espagnol :
Miradas racistas o no sobre los urinarios
Le même en anglais :
Racist looks or not on the urinals
Parcourir les sujets du trimestre en cours

 

 

 

Série précédente : Kaki au goût d'une nouvelle année douce-amère
Haut de page
Vers la présentation des photographies hebdomadaires
Haut de page Série suivante : Images sans nom et sans copyright pour un dico sans sens

 

 

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

 

Plan de site Recherches Qualité Liens e-mail