Accueil Présentation Collections 900 photos Photos hebdo Lieux Personnages

 

Photographie de la deuxième semaine de décembre 2012

Lunettes à tous âges, à toutes époques

 


Fillette aux lunettes - © Norbert Pousseur

... regard exacerbé de lunettes mangeant tout le visage ...       Photographie Norbert Pousseur


Série précédente
Temps d'automne
Autres photos ci-dessous
Vers la présentation des photographies hebdomadaires
Autres photos en bas Série suivante :
Marchés de Noël

Lucerne - Suisse - 2009 - Num 21 Mpx - 5d2_4853


 

Les lunettes, béquille pour la vue, est hélas un accessoire presque obligatoire à un moment (ou à tous moments) de la vie.
Car même si vous avez la chance d'une vue impeccable durant votre jeunesse et votre vie d'adulte,
vient presque toujours vers 50-60 ans l'obligation d'en porter.

Cet objet universel n'est cependant pas facile à illustrer.

  • Trouver un portrait historique de personnage à lunettes est assez difficile. Sans doute du fait que les lunettes avec leurs branches, telles que nous les connaissons aujourd'hui n'existaient pas.
  • Diffuser un portrait contemporain de personne à lunettes n'est pas chose simple et n'est pas très significatif du thème même des Lunettes, car alors le visage-même passe avant l'objet.
  • Même dans le street-art (que j'appelle Graph'mur) rare sont les présentations de personnage à lunettes.
  • Reste tout ce qui peut s'apparenter aux vitrines, assez riches en personnages à lunettes

Aussi en dehors de Graph'mur (voir la série) ou d'autres arts de la rue, et de gravures d'époque, le pivot essentiel de cette présentation de lunettes provient d'une sculpture vue à Lucerne, placée devant le magasin Central Optic de Lucerne, et dont les propriétaires m'ont aimablement autorisé à les utiliser ici, en préférant cependant garder confidentiel le nom de l'artiste sculpteur.
D'autres photos de Lucerne peuvent être vue sur sur un de mes autres sites

 

Ce qu'on en disait en 1690 dans le dictionnaire de Furetière :

Lunettes, au pluriel, sont deux verres enchâssés dans de la corne, ou autre matière, qu’on applique sur le nez & devant les yeux, pour aider aux vieillards, & à ceux qui ont la vue courte, à lire & à écrire, ou à découvrir mieux les objets. On les appelle aussi bésicles. Il y en a qui servent à grossir les objets, les autres à conserver seulement la vue, qu’on appelle conserves. On a fait aussi des lunettes à longue vue, pour appliquer aux deux yeux, qu’on appelle binocles, dont a écrit le Père Chérubin Capucin, & avant lui le Père Rheita du même Ordre, en son Livre intitulé, Oculus Enoch & Eliae, lequel avait trouvé aussi l’invention des lunettes à trois ou à quatre verres. Pour achever la perfection des lunettes, on a trouvé le moyen d’appliquer un treillis ou grille de filets très-déliés sur le verre oculaire convexe ; ce qui rend l’observation plus juste. On en voit la figure dans le Journal des Savants de l’année 1667. Les lunettes ont certainement été inconnues aux Anciens; mais aussi elles ne sont pas si modernes que le télescope. Franceico Reddi prétend que l’invention en a été trouvée au XIIIe Siècle depuis l’an 1280 jusqu’en 1311 & qu’un Frère Alexandre Delpina de l’Ordre des Frères Prêcheurs de Ste. Catherine de Pise, qui mourut dès l’an 1313 en communiqua l’invention, qu’il trouva de lui-même, après qu’il eut appris qu’un autre en avait trouvé le secret, lequel il ne voulait pas communiquer. Cela est écrit dans la Chronique de ce Couvent. Il dit encore, que dans un vieux Manuscrit composé en 1299 qu’il a parmi ses Livres, il est parlé des lunettes comme d’une chose inventée en ce temps-là : qu’un fameux Jacobin, nommé Jourdan de Rivalto dans un Traité qu’il composa en 1305 dit expressément qu’il n’y avait pas encore 20 ans que les lunettes étaient trouvées. Il cite encore Bernard Cordon dans son Livre du Lillium Medicinae, composé en la même année, où il parle d’un collyre qui était bon pour faire lire un vieillard sans lunettes. Du Cange dit qu’il y a un Poème Grec qui se trouve en manuscrit dans la Bibliothèque du Roy, qui montre que les lunettes étaient en usage dès l’an 1150. Et il est fait mention de ces lunettes dans le Dictionnaire de la Crusca au mot Occhiale. Il en est fait aussi mention dans le Livre de Guy de Chauliac Professeur de Médecine à Montpellier, intitulé la Grande Chirurgie, composé dés l’année 1363. Il y a aussi un arrêt du 12 Novembre 1416 rapporté par Ménage en son Livre Amoenitates Juris, qui fait mention de ces lunettes ; & d’autres témoignages anciens cites par le Sr. Comiers en son Traité des lunettes, après Mr. Redi Médecin Italien qui en a écrit fort doctement.

 

 

Ci-dessous, autre article et gravures d'anciennes

 

Photo de la semaine 50 de l'année 2012

 
Parcourir les sujets du trimestre en cours

 

 

 

Ce Graph'mur aux lunettes aux yeux bleus,
peut être agrandie dans ce cadre jusqu'à 80% de sa taille réelle de prise de vue,
en utilisant la fonction zoom

 

 

 


 

Bébé aux lunettes - © Norbert Pousseur

... selon les visages, une bouche peut marquer plus que des lunettes ...      Photographie Norbert Pousseur
Lucerne - Suisse - 2009 - Num 21 Mpx - 5d2_4852


 

Chat aux lunettes - © Norbert Pousseur

... des lunettes sur un chat (ou autre animal) le transforme en humanoïde ...      Photographie Norbert Pousseur
Lucerne - Suisse - 2009 - Num 21 Mpx - 5d2_4855


 

Lunettes de soleil en vitrine - © Norbert Pousseur

Reflets sur reflets - reste la bouche, agréable ou non, à regarder !    Photographie Norbert Pousseur
Paris - 2011 - Num 21 Mpx - 5d2c_0968


 

Femme battue derrière ses lunettes - © Norbert Pousseur

... des lunettes pour masquer un visage abîmé, blessé ...      Photographie Norbert Pousseur
Zürich - Suisse - 2010 - Num 21 Mpx - 5d2_8978


 

 

 

 

Les bésicles chinois
Extrait du Magasin Pittoresque de 1837

Bésicles chinois - reproduction © Norbert Pousseur
Les chinois, longtemps avant les occidentaux,
avaient déjà compris l'intérêt des branches de lunettes (sous forme de cordons à contre-poids)

On pourrait dresser une liste curieuse de toutes les découvertes utiles qu’ont faites les Chinois, sans qu’ils semblent avoir été guidés par la moindre connaissance scientifique.

Sans connaître un seul point de la théorie de l’optique, qui traite de la convergence et de la divergence des rayons de la lumière au moyen de lentilles de différentes formes, ils se servent de verres ou plutôt de cristaux convexes et concaves pour aider la vue.
Leur verre est ordinairement d’une qualité très inférieure, et à Canton ils sont contents d’avoir du verre cassé d’Europe pour le fondre et en tirer parti. Ils ne l’emploient point pour lunettes, mais le remplacent par du cristal de roche. Si quelque chose pouvait prouver qu’ils n’ont emprunté leurs bésicles à aucun peuple, et qu’ils les ont réellement inventées, ce serait assurément leur grandeur, leur forme singulière, et la manière bizarre dont ils les ajustent. La gravure ci-dessus en représente une paire; on voit qu’elle tient aux oreilles au moyen de cordons de soie.
Pour affronter l’éclat du soleil, ils font usage d’un minéral qu’ils appellent tcha-chi ou « pierre à thé», à cause de la ressemblance qui existe entre sa couleur transparente et celle d’une faible infusion de thé noir. C’est probablement du quartz fumeux ou bien du silex allié au cairngoran d’Écosse.


 

Autres gravures de bésicles

 

Bésicles pince-nez - reproduction © Norbert Pousseur
Bésicles pince-nez, et à cette époque, la lecture se faisait à la lueur des bougies.

le politicien aux bésicles - reproduction © Norbert Pousseur
le politicien, gravure allemande, non signée,
sans doute fin 1700, début 1800

 

 

Lunettes d'élégante de 1890 - reproduction © Norbert Pousseur
Lunettes d'élégante,
telles que représentées par Bob, illustrant l'ouvrage
Les Gens chics, de GYP, édition 1895

 

 

Bésicles pince-nez avec son cordon - reproduction © Norbert Pousseur
Autres bésicles pince-nez avec son cordon, portées par Juana Richard Lesclide

Juana Richard Lesclide à bicyclette - reproduction © Norbert Pousseur
La tenue complète de femme aux bésicles en bicyclette,
extrait de Figures Contemporaines de l'album Mariani, 1896

 

 

 

Monocle à cordon - reproduction © Norbert Pousseur
Rare exemple de monocle à cordon, porté par Théodore Johnson

 

Théodore Jonhson et son monocle - reproduction © Norbert Pousseur
Portrait de Théodore Jonhson,
extrait de Figures Contemporaines de l'album Mariani, 1896

 

 

Vuelta a la versión española de las gafas          Return to the English version of glasses

 

 

 

Série précédente
Temps d'automne
Haut de page
Vers la présentation des photographies hebdomadaires
Haut de page Série suivante :
Marchés de Noël

 

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

 

Plan de site Recherches Qualité Liens e-mail