Accueil Présentation Collections 900 photos Photos hebdo Lieux Personnages

 

Mini-série photographique

Représentation de la Femme à travers la statuaire


Visage de femme au coeur de buste de femme -  © Norbert Pousseur
Paris - 2009 - Num 21Mpx - 5d2_1529 / 1527
Femmes se dévoilant à moitié, décor architectural bien connu à Paris,
bâtiment visible depuis la promenade du Viaduc des Arts, avenue Dausménil.

Cette enfilade de buste au thorax ouvert, semble vouloir dire,
qu'à travers une femme, on voit toutes les femmes.

Rangé de statues de femme -  © Norbert Pousseur

 

Série précédente : L'art doit vivre, car c'est ce qui nous fait humain Autres photos ci-dessous
Vers la présentation des photographies hebdomadaires
Autres photos ci-dessous Suite : Pavane pour un Monde qui s'auto-détruit

 

En ces années 2020 où la place de la femme, dans nos sociétés occidentales,
est remise de plus en plus en question
,
et où le mouvement général va vers une plus grande égalité et autonomie de celles-ci, à raison,
il m'a semblé intéressant de montrer comment la femme est représentée à travers les sculptures et statues que la mette en scène sur la Place Publique.

En fait, dans ses représentations idéalisée à travers les statues que l'on nous donne à voir, à côté de la nudité et de la maternité, on voit beaucoup de femmes glorieuses et guerrières !
Pour ce qui des femmes en armes, il s'agit essentiellement d'allégories guerrières symbolisant souvent la République ou la défense de villes.

Côté maternité c'est presque toujours sous le visage de la Vierge de la religion catholique.

La femme est aussi, dans les statues représentées en tant que pleureuses de quelque personnage masculin célèbre...

Et puis quelques-unes symbolise la Culture ou les Arts, ou encore les muses d'écrivains classiques.

Il faut aller dans les pays de l'Est, ex-soviétique pour voir la femme en tant que travailleuse au même titre que les hommes...

On aurait pu rajouter les ultra-présentes représentations de corps de femme à travers les regards d'artistes hommes ou femmes, contemporains ou non, le propos ici n'étant pas d'étudier comment ces artistes voient la femme, mais bien comment la société la représente par leurs statues érigées dans l'espace public.

... Lorsque que l'on considère les dieux et déesses principales du panthéon grec, on trouve 5 personnages féminins pour 7 masculins (source Wikipedia).
On approche un peu de la parité et un équilibre des pouvoirs sans doute meilleurs que dans nombre de nos assemblées et gouvernements occidentaux, héritiers pour grande partie de cette civilisation grecque.

Sachant que nombre de nos statues féminines érigées dans les villes françaises s'inspirent de ce panthéon grec, voici ce qu'elles représentait :

  • Aphrodite (correspondant à la Vénus latine) : déesse de l'amour, de la beauté1, de la séduction, des plaisirs et de la sexualité.
  • Artémis (correspondant à Diane latine) : déesse de la chasse, des étendues sauvages, des animaux, des jeunes filles et des jeunes enfants.
  • Athéna (correspondant à Minerve latine) : déesse de l'intelligence, de l'habileté, de la stratégie guerrière, de l'artisanat, ds artistes, de la sagesse.
  • Déméter ; (correspondant à Cérès latine) : déesse des céréales, de l'agriculture, de la moisson, de la croissance et des aliments.
  • Hestia (correspondant à la Vesta latine) : déesse du foyer, de la maison et de la chasteté.

 

 



Femme symbole des arts, après celui de la guerre -  © Norbert Pousseur
Paris- 2009 - Num 21Mpx - 5d2_3070
La musique, les arts supplante la guerre
(voir le jeune enfant emportant la brassée d'épées)

Peut-être est-ce une Athéna, à la fois déesse de la guerre et des artistes...




Cariatide de fontaine d'eau parisienne -  © Norbert Pousseur
Paris - 2009 - Num 21Mpx - 5d2_5952
Un visage bien connu des parisiens, cette cariatide des anciennes fontaines d'eau de la capitale.
La femme qui abreuve, désaltère.



Femme tenant une feuille de laurier retenant Pégase -  © Norbert Pousseur
Paris - Pont Alexandre - 2010 - Num 21Mpx - 5d2b_1646
Une série de statues féminines en gloire, tenant ou retenant le cheval Pégase.
Statues pleines de vie qui célébraient sans doute la Renommée (voir Wikipedia)
A présent, ou ce type de symbolique ne parle plus qu'à un très petit nombre,
on peut voir ce type de statue comme une glorification de la femme
qui saurait tenir en laisse le trop plein de fougue.

Femme claironnant la victoire, retenant Pégase -  © Norbert Pousseur
Paris - Pont Alexandre - 2010 - Num 21Mpx - 5d2b_1657

De dos, femme musculeuse  à l'épée, retenant Pégase -  © Norbert Pousseur
Paris - Pont Alexandre - 2010 - Num 21Mpx - 5d2b_1683
Oui, il s'agit bien d'une femme au corps musculeux (voir ci-dessous).
... La virilité des corps ne sont pas que réservée aux hommes !

Femme à l'épée, retenant Pégase -  © Norbert Pousseur
Paris - Pont Alexandre - 2010 - Num 21Mpx - 5d2b_1654



Femme à l'épée enveloppée d'un grand manteau-  © Norbert Pousseur
Paris - 2010 - Num 21Mpx - 5d2b_1656
Une autre femme guerrière comme nombre de nos contemporaines,
comme les combattantes kurdes, ou comme les défenseures de la condition féminine.



Sculpture féminine d'Ipoustéguy 'A la santé de la Révolution' -  © Norbert Pousseur
Bagnolet - 2009 - Num 21Mpx - 5d2_1310
Par un artiste contemporain, Ipoustéguy, une autre variante de l'image de la femme.
Intitulée "A la santé de la Révolution" elle est munie d'une épée,
mais tient sur le côté des épis de blé et des fleurs. : double visage de la femme ?



Sculpture Femme ombre de l'Homme d'Ipoustéguy  -  © Norbert Pousseur
Bagnolet - 2010 - Num 21Mpx - 5d2_1302
Une des autres sculptures d'Ispoutéguy à Bagnolet.
Où la femme est le reflet de l'homme, ou vice-versa



Statue de la République lettone, femme aux trois étoiles -  © Norbert Pousseur
Riga- Lettonie - 2010 - Num 21Mpx - 5d2b_4018
Le symbole de la République française est une femme, comme celle de la Lettonie,
mais cette dernière est non armée, et dresse les étoiles de la liberté.



Statues symbolisant Varsovie et Bruxelles à la gare du Nord de Paris -  © Norbert Pousseur
Paris - Gare du Nord - 2010 - Num 21Mpx - 5d2b_1152
Sur ce fronton de gare, les villes sont représentées en tant que femme.
Et la vingtaine, érigées sur la façade de cette gare, sont toutes munies d'un bouclier...
La ville qui dans sont enceinte protège ses enfants, comme une mère ?


Statue de commère riant -  © Norbert Pousseur
Bâle - Suisse - 2009 - Num 21Mpx - 5d2_5137 - 38
La statuaire féminine n'est pas que guerrière ou sensuelle,
mais comme ici simplement représentée en tant que commères rieuses.
Mais il est vrai que nous sommes ici dans la ville des carnavals burlesques

Deux commères baloises riant, photomontage -  © Norbert Pousseur



Deux mains de femmes se tendant l'une vers l'autre -  © Norbert Pousseur
Paris - 2010 - Num 21Mpx - 5d2b_1167 / 68-69
Elles ne se tiennent pas par la main, mais tiennent ensemble un écusson...
Malgré tout, à présent on pourrait y voir le symbole de l'amitié, ici entre femmes. .

Deux femmes se regardant - sculptures en photomontage -  © Norbert Pousseur



Visage de vieille femme entourée de deux fillettes -  © Norbert Pousseur
Paris - 2010 - Num 21Mpx - 5d2b_1929
Non pas une statue, mais un fronton de portail, cette image de vieille femme, telle une sorcière,
ou symbole du vieillissement qui surplombe les visages rieurs et juvéniles ?


Une des femmes perchée sur la structure de pont parisien -  © Norbert Pousseur
Paris - 2010 - Num 21Mpx - 5d2b_1929
Munie d'un bouclier, à la main peut-être une pierre...
Elle défend la Seine ou Paris ?
A présent, une allégorie de l'état de la femme qui doit souvent rester sur la défensive ?



Femme lisant sous le regard d'Alexandre Dumas-  © Norbert Pousseur
Paris - 2009 - Num 21Mpx - 5d2_5805
Sage et lectrice pour un ouvrier et un étudiant.
Reflet sans doute des personnages de ses romans,
composition statuaire au pied de la statue d'Alexandre Dumas.


Alfred de Musset et sa muse, en statue -  © Norbert Pousseur
Paris - 2009 - Num 21Mpx - 5d2_5832
La muse d'Alfred de Musset ?
Un autre visage traditionnel de la femme, qui est là pour inspirer les "grands hommes" ...


Femme allongée au pied de la statue de Guy de Maupasant-  © Norbert Pousseur
Paris - 2009 - Num 21Mpx - 5d2_5825
Et voici la muse de Guy de Maupassant (?), allongée devant sa statue
Moins grandiloquente, mais l'auteur la domine du haut de son piédestal.


Ange féminin de face -  © Norbert Pousseur
Baden - Suisse - 2010 - Num 21Mpx - 5d2_6605 / 04
Un ange à la figure féminine, ce qui est assez rare ! Donc il s'agit d'une ange
Et le mot ange est toujours au masculin, bien qu'il s'agit d'un être asexué (en principe).
Et pourquoi pas ne pourrait-on pas dire 'mon ange gardienne' ?

Statue de femme ange -  © Norbert Pousseur
Oui, il s'agit bien d’une femme



Visage de St Madeleine, les yeux au ciel -  © Norbert Pousseur
Zurich - 2010 - Num 21Mpx - 5d2c_9778 / 73
Et on vient aux représentations religieuses.
Voici Sainte Madeleine priant, les yeux au ciel, vers son Dieu.
Je ne crois pas que l'on rencontre cette attitude dans les statues religieuses masculines.
La soumission à un instance supérieure serait-elle réservée à la condition féminine ?
La soumission, quelle qu'elle soit, ne devrait nullement exister

Statue de St Madeleine, priant -  © Norbert Pousseur

Visage de sainte, au regard tendre -  © Norbert Pousseur
Zurich - 2010 - Num 21Mpx - 5d2c_9781
Une autre attitude, visage regardant avec tendresse (?) le commun des mortels.
Ici aussi, voici une attitude qui nous parait très féminine - à raison ?
Ou est-ce le fruit de l'environnement social qui veut que la femme soit douce et tendre ?
Elle a le droit de l'être mais aussi ne ne pas l'être !


Visage tourmenté ou doulourerux de Vierge -  © Norbert Pousseur
Zurich - 2012 - Num 21Mpx - 5d2c_6403
La souffrance, un autre classique de l'imagerie religieuse,
Mais plus globalement le reflet de la douleur du Monde.

Vierge à l'enfant très maternelle -  © Norbert PousseurArgovie - Suisse - 2012 - Num 21Mpx - 5d2f_9584
La vierge et l'enfant est tout aussi traditionnelle dans la statuaire,
mais ici est remarquable cette traduction du simple amour maternel.


Statuette de Vierge à l'enfant, dévergondée -  © Norbert Pousseur
Avignon - 2004 - Num 6Mpx - 10db_3756
Une autre vierge et l'enfant, un peu iconoclaste, de facture récente,
la joie de la maternité



Statue classique de femme dénudée, au chien et à la rose fannée-  © Norbert Pousseur
Paris - 2008 - Num 10Mpx - 400da_4245
Image assez classique de la statuaire féminine,
mais un peu moins de par cette rose fanée déposée par un passant,
et le chien, symbole au moyen-âge des princesses et des seigneurs.



Fresque soviétique aux femmes ouvrières -  © Norbert Pousseur
Riga - 2012 - Num 21Mpx - 5d2d2_1145
Imagerie réservée aux pays ex-soviétiques, la femme en tant qu'ouvrière,
et à remarquer qu'il s'agit des figures centrales de ce fronton.





Femme se reposant sur les jambes d'un homme-  © Norbert Pousseur
Paris - 1995 - Dia 6x6 - d120a95p0030v16
Les artistes contemporains montrent la femme dans des postures moins contraintes !
Ici cette femme s'appuie sur les jambes d'un homme allongé.



Statue de Femme au caractère symbolique minimal-  © Norbert Pousseur
..Singapour - 1989 - Dia 6x6 - d120sing06v12a89
Une image plus dépouillée de la femme.


Femme s'éloignant vers un Futur-  © Norbert Pousseur
Strasbourg - 1999 - Neg 6x6x - n120a99p081v06
La femme vers un futur dynamique ?
En fait elle se trouve tout en haut d'une tige métallique
Je ne sais si cette sculpture est toujours présente à Strasbourg.


Série précédente : L'art doit vivre, car c'est ce qui nous fait humain Haut de page
Vers la présentation des photographies hebdomadaires
Haut de page Suite : Pavane pour un Monde qui s'auto-détruit

 

 

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Qualité Liens e-mail