Accueil Présentation Collections 900 photos Photos hebdo Lieux Personnages

 

Photographie de la première semaine de juillet 2013

Cerises à croquer sur l'arbre, comme le savoir

 


Grappe de cerises - © Norbert Pousseur

... cerises mûres juste à point ...       Photographie Norbert Pousseur
Provence - 2013 - Num 21 Mpx - 5d2d2_6687

Série précédente : Cistes roses et blancs pour une Provence en couleur Autres photos ci-dessous
Vers la présentation des photographies hebdomadaires
Autres photos en bas Série suivante :
Vélo en cirque, vélo en course

 

Dans la Bible, le fruit défendu, le fruit de la connaissance est la pomme, pas la cerise.

 

Je trouve que la cerise est assez appropriée comme symbole d'une des façons d'acquérir du savoir :

  • ce n'est pas un fruit qui qui se tend comme une pomme, comme on transmet une connaissance.
  • c'est plutôt un fruit qui se grappille, comme on grappille mille savoirs au gré de ses lectures et expériences.
  • ce n'est pas un fruit qui doit attendre le lent murissement et se mange à l'automne, mais un fruit qui se déguste dès la fin du printemps, ou dès que notre cerveau est prêt pour aborder tous les savoirs.
  • et donc un fruit qui n'a pas besoin de tentateur fautif (serpent, femme, comme dans la Bible), mais dont les fruits à portée de main se cueillent facilement, alors que ceux qui sont haut dans la ramure obligent à grimper avec effort pour les récolter.
  • de plus, ce sont des fruits qui pourront être utilisés comme ornement, comme on le fait, dans sa jeunesse, lorsque l'on les met autour de ses oreilles ou autour des oreilles de son amoureux - amoureuse ...

Bref, la cerise dont la cueillette culmine fin juin, début juillet, est bien ce fruit symbole des récoltes et des plaisirs à venir, réels ou symboliques.

 

Définition du terme Cerise, du dictionnaire de Furetière de 1690

CERISE, s. f. Petit fruit rouge qui est des premiers qui vient au printemps. Sous ce nom général on comprend les guignes, les bigarreaux, les cerises, les griottes, les guindous, les cœurets, & les merises. Les griottes du Dauphiné & de l’Italie sont la même chose que ce qu’on appelle en France cerise. La griotte est une grosse cerise noire, douce & excellente, dont le noyau est rouge. Son arbre a le bois plus gros, & la feuille plus large & plus brune que les autres. Il y a des guignes blanches, rouges, & noires, qu’on greffe sur des merisiers qu’on trouve dans les bois. On les appelle en Toscane marchianes, & durassines, que l'on comprend sous le nom de cerise. Il y a aussi des merises qu’on appelle en Italie corbines, qui sont plus menues, douces & fermes, & qui noircissent les lèvres. Il y a une cerise a bouquet qu’on appelle jemelle, dont quelques-unes sont hâtives & précoces. Il y a une cerise blanche, qui étant très mûre, devient ambrée & jaunâtre. La cerise de Portugal est la plus belle, la plus grosse, & la meilleure de toutes ; & sa couleur est d’un incarnat admirable, mais elle charge peu. La cerise de Montmorency est grosse & tardive, est à courte queue, & la plus estimée. On la nomme en quelques endroits coulars. Les guindous font des cerises du Languedoc qui sont fort douces & grosses, & d’un rouge brun très estimé. Le bigarreau est une espèce de cerise plus longue & plus dure, qui noircit & durcit en mûrissant. Il y a un bigarreau tardif ou de fer, qui mûrit plus tard, & qui n’est pas si sujet aux vers que l'ordinaire. Il est d’un goût excellent, & fait un bel arbre. Le cœuret est une espèce de bigarreau plus tendre, & fait en cœur, dont le goût est relevé. Son bois est plus gros, & la feuille plus large. Il y a enfin une cerise bleue, qui est plus rare qu’aucune autre, qui est venue depuis peu de Flandres, & est d’un goût délicieux. Les premières cerises furent apportées par Lucullus de Cerasunte ville de Pont, après qu'il eut vaincu Mithridate, à ce que dit Pline : d’où vient qu’elles en portent encore le nom en Latin, cerasum. Bartholin dit que pour avoir du vin de cerise fort délicat, il faut l’entonner dans des muids faits du bois de cerisier, qui lui communique sa vertu.

CERISIER, f. m. Arbre qui porte des cerises. Le cerisier a des feuilles semblables au néflier, mais plus larges & dentelées. Il jette des fleurs blanches à la manière des raisins, d’où sort un fruit rouge attaché à une longue & mince queue. Son noyau est de la grosseur d’un pois, où il y a une petite amande un peu amère. Son bois a force petites fibres, & a l’écorce fort lissée. Les cerisiers jettent aussi une gomme ou glu, & ne peuvent souffrir le fumier. Matthiole. Il y a un cerisier à grappes, dont la fleur est belle, & vient en grappes comme le raisin; mais son fruit est petit comme une merise. Il y a des merisiers, aussi-bien que des cerisiers, à fleurs doubles & fort belles.

 

Extrait de l'article Cerise, du dictionnaire d'Histoire naturelle de Guérin, de 1833

Le Cerisier le dispute au noyer, à l’acajou même, pour la menuiserie et la marqueterie. Il a, dans sa couleur, quelque chose de gai qu’offrent rarement les bois que le luxe fait venir de si loin à grands frais. Aussi est-il le bois favori dont la nouvelle mariée fait confectionner l'armoire où sera déposée sa parure de noces, pour n’en plus sortir qu’aux fêles les plus solennelles.
Ne pensez pas qu’il se borne humblement a orner la modeste chaumière; il pénètre dans les villes : les luthiers en font usage; et voyez-vous ce que balance légèrement la main d’une élégante citadine ? c’est sa seconde écorce sous la forme d’un joli cabas.
On célèbre, à Hambourg, la fête des Cerises, Des chœurs d’enfants parcourent les rues, tenant en main des rameaux verts, chargés de Cerises. Voici l'origine de cette fête : en 1432 , les Hussites marchaient contre la ville de Hambourg , dans l’intention de la détruire de fond en comble. Un citoyen , nommé Wolf, proposa d’envoyer aux ennemis une députation d’enfants de sept à quatorze ans, enveloppés dans des draps mortuaires. Le spectacle de ces êtres innocents qui, commençant la vie, venaient à lui couverts des insignes de la mort , surprit et toucha le chef des Hussites, Procope Nasus. Il embrassa ces jeunes suppliants, les régala avec des Cerises, leur promit d’épargner la ville, et tint parole.
On sait qu’avec des Cerises on fait des confitures, du ratafia, une sorte de vin, du kirschen-wasser, du rossolis, etc.




Photo de la semaine 27 de l'année 2013

 
Présentation générale Le même en espagnol : Cerezas que hay que bosquejar sobre el árbol, como el saber Le même en anglais :
Cherry to be eat on the tree, as the knowledge
Parcourir les sujets du trimestre en cours

 

 

 

Cette vue de branche de cerisier chargé de fruits,
peut être agrandie dans ce cadre jusqu'à 80% de sa taille réelle de prise de vue,
en utilisant la fonction zoom.

 

 

 

Cerise au soleil - © Norbert Pousseur

... rouge cerise et vert cerisier ...      Photographie Norbert Pousseur
Provence - 2013 - Num 21 Mpx - 5d2d2_6693

 


 

Cerises en boules - © Norbert Pousseur

... comme des cœurs rouges à croquer ...      Photographie Norbert Pousseur
Provence - 2013 - Num 21 Mpx - 5d2d2_6707

 


 

Cerise et sa queue - © Norbert Pousseur

... petite cerise, grande queue bien attachée ...      Photographie Norbert Pousseur
Île de France - 2003 - Num 6 Mpx - 10da_0012

 


 

Cerises malades - © Norbert Pousseur

... cerises attaquées par la moisissure ...      Photographie Norbert Pousseur
Île de France - 2003 - Num 6 Mpx - 10da_0010

 


 

Attache de cerises - © Norbert Pousseur

... encore attachées à l'arbre, prêtes à être cueillies, comme le savoir ...Photographie Norbert Pousseur
Île de France - 2003 - Num 6 Mpx - 10da_0009

 


 

Cerisier en fruits - © Norbert Pousseur

... un cerisier bien garni ...      Photographie Norbert Pousseur
Île de France - 2003 - Num 6 Mpx - 10da_9989

 

Présentation générale Le même en espagnol : Cerezas que hay que bosquejar sobre el árbol, como el saber Le même en anglais :
Cherry to be eat on the tree, as the knowledge

 

 

 

 

Série précédente : Cistes roses et blancs pour une Provence en couleur Haut de page
Vers la présentation des photographies hebdomadaires
Haut de page Série suivante :
Vélo en cirque, vélo en course

 

 

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

 

Plan de site Recherches Qualité Liens e-mail